lundi 4 septembre 2017

L'ami Sébastien a opté pour une Firebird 'reverse', avec un P90 en neck et un humbucker en bridge.
C'est lui qui a choisi la couleur (vert d'eau, pas évidente à faire pour conserver les veines du frêne...)
Ca offre un panel de sonorités assez complet.

Elle a de la gueule, mais j'ai oublié de faire des photos....

J'en ferai dès que possible, lorsqu'il me la ramènera pour faire un bon réglage...

@+


La Gibson RD (manche inversé)  de Robin + la  Firebird de Sébastien sur scène à Bouliac (33). Tout ça sort tout de mon modeste atelier. Ca a de la gueule, non ?
Une Gibson RD, pour Robin, manche style Fender, mais inversé.
Avec 2 humbuckers, ça envoie un max!



samedi 2 septembre 2017

Une belle Tele thinline, pour Patrick, from Clichy.
La caisse de transport fut difficile à ouvrir à la livraison (pas de tournevis cruci...), mais le résultat semble satisfaisant.

Corps en frêne, table frêne au centre + padouk à l'extérieur + manche Fender (fourni par Patrick).
Micros standard 60's, bobinés à la main, cordes traversantes.
A priori, ça sonne...


Quelques images :






vendredi 4 août 2017

Haaa ! L'ami Alain, from Agen 'même', voulait un article un peu particulier pour son fils. Après quelques aimables tergiversations, nous nous sommes finalement mis d'accord pour le choix final.
Corps Jazzmaster en frêne, ailes en wengué, micros de course 'made in USA', déco originale au 'tru-oil'.

Ca sonne terriblement 70's...






Aylen, aimable jeune fille originaire d'Argentine, joue du folk (et autre) sur la région de Pau. Elle voulait une Tele très très light. Chose est faite. En red-cedar, c'est un poids plume (2.4 kg finie). Manche et touche érable.
Ca sonne néanmoins comme une bonne Tele...





jeudi 27 juillet 2017

Henry, from les 'Deux savoies' a opté pour une Tele basique.
Corps en frêne, table en wengué, pickguard style 69, binding noir.
Non seulement ça a de la gueule, mais ça sonne terrible.
Quelques images...








Quelques liens pour avoir le son de son groupe :

Merci pour ce retour. J'adore 'Out of reach', typique Pretenders, Texas, or so...